Aller au contenu principal

Médiathèque de la MSH Mondes

Contenus

Couverture spatiale est exactement préfecture autonome bai de Dali
Recherche avancée
  • Coton blanc

    Pièce de coton blanc sur laquelle ont été faits de multiples nœuds destinés à empêcher la teinture indigo de pénétrer (technique du plangi), afin d’obtenir un mouchetis de points blancs. Baï de la région de Dali.
  • Cuve à macération d’indigo

    Cuve à macération d’indigo dans une coopérative Baï (région de Dali). L’indigo est la couleur de base des costumes de la plupart des minorités du sud de la Chine. Cette couleur est, pour différents groupes de la région, étroitement identifiée à la vie.
  • Femme Baï

    À partir du milieu des années 1980, le lac Dali devint une zone touristique très en vue. Les costumes Baï firent l’objet d’un processus de folklorisation et furent partiellement redessinés pour correspondre au goût des visiteurs qui en achetaient des versions simplifiées et bon marché. Nombre de femmes Baï employées dans le tourisme étaient astreintes au port de ce costume revisité qui devint progressivement la norme. Néanmoins, cette tenue a préservé l’essentiel des symboles dont les vêtements de jadis étaient le support. Ainsi la coiffe reste l’expression allégorique du paysage local : les fils de laine blancs qui ornent la partie supérieure de la coiffe représentent les sommets enneigés qui surplombent le lac. La mèche latérale de fils de laine symbolise le vent, par allusion à Chia Kuan, la « ville du vent », nom de la cité située au sud du lac.
  • Femme Baï

    Vieille femme Baï de la région du lac Dali, à 250 kilomètres à l’ouest de Kunming, la capitale du Yunnan. En dépit d’une sinisation profonde, les femmes de ce groupe portent au quotidien des tenues spécifiques qui les démarquent de la majorité Han.